Le glutathion, la meilleure défense de l’organisme

Le glutathion, peu connu et sous-estimé, se place en deuxième position, derrière la molécule d’eau, parmi les molécules les plus importantes de l’organisme où il est omniprésent.

Le corps a besoin d’un gardien qui le préserve des agressions internes et externes. Le glutathion, une protéine que l’on trouve dans toutes les cellules du corps humain et surtout dans le foie, protège activement et efficacement tous les éléments du système de défense naturel de notre corps. Il agit en synergie avec la vitamine C pour intervenir contre les dégâts cellulaires entraînés par les processus métaboliques qui nécessitent de l’oxygène et qui créent les composés toxiques appelés radicaux libres. Il aide ainsi à résister aux maladies en neutralisant les radicaux libres internes et externes.

L’organisme produit son propre glutathion, mais les niveaux peuvent en être amoindris par une mauvaise alimentation, la pollution, le stress et le vieillissement. Une prise régulière de ce complément alimentaire permet de combler cette carence et présente de nombreux avantages.

Qu’est-ce que le glutathion ?

Le glutathion est un tripeptide antioxydant qui agit dans l’organisme pour protéger les cellules du stress oxydatif et pour soutenir le système immunitaire. Il est naturellement produit dans le foie, responsable de l’élimination des substances toxiques, mais aussi dans les reins, le pancréas, le cerveau… et il agit en synergie avec d’autres antioxydants tels que la vitamine C.

Le glutathion ne se contente pas de neutraliser les radicaux libres par lui-même, il a aussi la capacité de réactiver d’autres antioxydants, comme les vitamines C et E. En effet, après que les antioxydants (en particulier ces vitamines) ont neutralisé les radicaux libres, ils deviennent eux-mêmes des molécules instables. Le glutathion aide alors à recycler ces molécules, à les réactiver et les remettre en service, en augmentant leur capacité à éliminer et à neutraliser les radicaux libres et certains polluants.

Le glutathion existe sous deux formes dans l’organisme humain, la forme réduite (le bon glutathion) et la forme oxydée (le mauvais glutathion). Le glutathion est produit par nos cellules, mais on le trouve aussi dans les fruits, des légumes comme le brocoli et dans les champignons, ainsi que dans les poissons et les viandes. Malheureusement, sa production décroît avec l’âge et comprend une part de glutathion oxydé de plus en plus importante par rapport au glutathion réduit.

L’action du glutathion

Dans l’organisme, il est l’antioxydant le plus essentiel. Il agit en fournissant des électrons qui combattent les radicaux libres, agresseurs des cellules et agents de leur vieillissement. Il représente donc un élément important dans le maintien et l’amélioration de l’état de santé général, et dans la résistance face à certains éléments agresseurs.

Mais il a de nombreux autres rôles au sein du corps, qui sont directement liés à ses propriétés antioxydantes :

  • il soutient le fonctionnement du foie, des reins, du tube digestif et des intestins, les principales voies de détoxification de l’organisme,
  • il protège celui-ci des dérivés actifs de l’oxygène qui peuvent détruire les constituants cellulaires – le noyau (donc l’ADN), le cytoplasme et la membrane –, en attaquant directement ces composés oxygénés à l’intérieur de la cellule,
  • il intercepte et neutralise les toxines dans le tube digestif avant même qu’elles ne soient absorbées,
  • il se lie aux toxines et il les rend hydrosolubles, donc facilement éliminables par les voies naturelles,
  • il participe à l’élimination des nombreux métaux lourds qui agressent l’organisme. Il est vital pour détoxifier les tissus du mercure, du plomb et du cadmium. Il crée avec les sels de ces métaux lourds une liaison soufre-métal très forte pour qu’ils soient excrétés sans provoquer de dommages à l’organisme, sinon une légère acidification,
  • il joue un rôle dans l’élimination d’autres agents toxiques comme les particules de pollution, le graphène, les solvants, les pesticides, les résidus de médicaments,
  • il a une action anti-inflammatoire reconnue,
  • il régule le métabolisme du fer et le cycle de l’oxyde nitrique,
  • il participe activement à la préservation de la forme active et au recyclage d’antioxydants comme les vitamines E et C.
Le soufre organique 2

La synergie glutathion/vitamine C

Les chercheurs ont découvert que ces deux composants naturels agissent en synergie, chacun régénérant et recyclant l’autre. Voici les bénéfices que l’on peut obtenir en prenant ensemble ces deux substances.

Le glutathion, un des antioxydants les plus puissants du corps, est également un détoxifiant très efficace qui neutralise les agents pathogènes ainsi que les toxines de l’environnement. De plus, il stimule le système immunitaire, augmente la force et l’endurance, et permet à l’organisme de produire du tissu musculaire plutôt que graisseux.
En fait, le glutathion est si impliqué dans la santé et le bien-être qu’on peut prédire la longévité en mesurant son taux dans le corps.

En revanche, ce taux peut être amoindri par certains médicaments toxiques, les toxines présentes dans l’environnement, le stress chronique et le vieillissement. Les personnes jeunes et en bonne santé présentent donc un taux plus élevé de glutathion que les personnes âgées. Les taux les plus bas se rencontrant chez les patients hospitalisés.

Comme le glutathion, la vitamine C est un stimulant de l’immunité. Les études ont montré qu’elle augmentait la production des anticorps protecteurs et favorisait le travail des cellules phagocytes qui digèrent les particules étrangères à l’organisme.

De plus, la vitamine C, qui a une puissante action antioxydante, antivirale et anti-inflam­matoire, protège les membranes cellulaires fragiles, prévenant les dommages causés à l’ADN des cellules, ainsi qu’aux protéines et aux enzymes importantes (dont le glutathion). Elle joue aussi un rôle dans la production du collagène, un élément essentiel de la protection du cœur et des artères.

Donc, des réserves insuffisantes de glutathion et de vitamine C peuvent avoir des incidences graves sur la santé, d’autant qu’ils sont encore plus efficaces en synergie. En effet, ensemble, ces deux antioxydants neutralisent les radicaux libres les plus nocifs. C’est d’autant plus important que les radicaux libres provoquent la détérioration des lipides des membranes cellulaires (peroxydation), qui met les cellules en danger et accroît le risque de maladie, ce qui peut entraîner la mort des cellules et une probabilité accrue de maladie.

Le glutathion, qui neutralise les radicaux libres tout en recyclant les autres antioxydants, se sacrifie au passage, mais ce processus se termine par sa régénération en plus grande quantité. En d’autres termes, le glutathion et la vitamine C associés fonctionnent comme des équipiers qui se protègent l’un l’autre : la vitamine C contribue à protéger le glutathion dans les tissus, tandis que le glutathion régénère la vitamine C usée (acide déhydroascorbique) dans sa forme active.

Les différentes formes du glutathion

Le glutathion existe dans notre organisme sous deux formes qui s’équilibrent : une forme oxydée (GSSG) et une forme réduite (GSH).

Les trois éléments constitutifs du glutathion réduit sont les acides aminés glutamine, cystéine et glycine qui lui permettent non seulement de protéger les cellules, mais aussi de les nourrir directement. Par exemple, diverses études montrent que la glutamine et la glycine sont le carburant préféré des cellules de la muqueuse intestinale, et confirment la remarquable capacité du glutathion et de ses composants à lutter contre le syndrome de l’intestin perméable.

La forme réduite de la molécule est donc plus active que la forme oxydée. En effet, pour qu’une cellule soit en bonne santé, la quantité de glutathion réduit doit y être plus importante que sa forme oxydée. Dans le cas contraire, son effet peut devenir néfaste pour le corps. C’est d’ailleurs un des marqueurs du stress oxydatif, c’est-à-dire de l’agression de l’organisme par les radicaux libres.

Les effets du glutathion

Il lutte contre le vieillissement prématuré et les effets de l’âge : le vieillissement s’ac­compagne en effet d’une importante diminution du niveau de glutathion dans l’organisme. Or, l’affaiblissement de ce niveau entraîne un ensemble de troubles et de problèmes, par exemple : d’importantes pertes de mémoire, des tremblements, une mauvaise coordination… Le glutathion est, de plus, un complément alimentaire actif dans le cadre des maladies neurodégénératives.

Il permet de se protéger des toxiques dangereux : il optimise le système des défenses naturelles et favorise l’élimination des divers polluants alimentaires et environnementaux dont l’accumulation entraîne de lourds problèmes de santé.

Il empêche la formation de dépôts graisseux : en empêchant l’oxydation du cholestérol, il freine la formation des différents dépôts graisseux qui peuvent encombrer l’organisme avec, dans certains cas, des conséquences catastrophiques.

Il potentialise l’utilisation et l’élimination des sucres : il améliore les processus liés à l’absorption et à la digestion des sucres, un atout précieux en cas de diabète. Il protège également l’organisme des personnes ayant d’importants problèmes liés au sucre contre les complications de ceux-ci à long terme (comme la diminution de la vision, les infections, les problèmes circulatoires, cardiaques et rénaux).

Il préserve un système digestif sain : il protège de l’inflammation en cas de gastrite, d’ulcères gastro-duodénaux et de pancréatite. Il agit donc également comme un élément protecteur en cas de maladie de Crohn.

Il entretient le système respiratoire : il facilite le dégagement des encombrements et une meilleure respiration. Ses précurseurs sont recommandés pour stimuler la circulation de l’air et la respiration, par conséquent l’oxygénation des tissus.

Il sécurise la grossesse : il participe à désintoxiquer le placenta des polluants avant qu’ils puissent atteindre le fœtus. Il permet donc d’éviter certaines complications.

Il agit sur la peau : il élimine l’excès de pigments dans la peau, il contrôle l’acné et atténue ses marques, il resserre les pores, il rend la peau plus brillante, claire et lisse, il ralentit son processus de vieillissement.

Qu’est-ce que le glutathion liposomal ?

La forme liposomale du glutathion permet d’améliorer encore son absorption et son utilisation par l’organisme.

Les liposomes sont des vésicules qui sont formées de deux couches de phospholipides. Au centre de chaque vésicule existe un compartiment aqueux. Le produit encapsulé au cœur de cette enveloppe liposomale peut, d’une part, résister aux attaques acides et, d’autre part, être transporté facilement et sans aucune altération jusqu’aux cellules qui en ont besoin. En effet, la membrane cellulaire est surtout constituée de phospholipides (acides gras), or, les acides gras s’attirant mutuellement, la capsule d’acide gras est captée par la membrane cellulaire et pénètre ainsi très facilement au sein de la cellule.

L’efficacité du glutathion liposomal réside donc dans la capacité du produit actif, protégé par la microsphère de liposomes, à n’en sortir qu’au contact avec la membrane de la cellule où le produit actif est directement et intégralement transféré.

Le glutathion GHS liposomal

Nous proposons le glutathion Setria (enregistré et breveté), un complément alimentaire dont la matière première est un glutathion réduit, haut de gamme, sous une forme particulière : il est associé à un tripeptide qui optimise son degré d’absorption.

Sa forme liposomale qui évite la destruction de la substance active par les radicaux libres, les enzymes, les sucs digestifs, les sels biliaires ainsi que par les aliments eux-mêmes, optimise son absorption, donc son efficacité.

Sa formulation vegan ne contient pas d’OGM, de blé, de gluten, de levure, de produits laitiers, de produits carnés, d’hexane, de protéines de soja, de sucre, d’arômes ni de colorants artificiels.

Dans la boutique

 

Balises

Altrient, Antioxydant, Digestion, Glutathion, Grossesse, Liposomes, Peau, Respiration, Système immunitaire, Vieillissement, Vitamine C