L'Aloe arborescens, détoxifiant et stimulant du système immunitaire

Un arbuste aux feuilles persistantes

Originaire d'Afrique australe, l'Aloe arborescens est importé en Europe et au Japon au XVIIème siècle. Mais ce n’est que dans les années 1980 que ses propriétés sont enfin exploitées. Il s’agit d’un arbuste aux feuilles persistantes. C’est une plante succulente, charnue, capable de vivre dans un environnement aride, dont les feuilles coupées exsudent un suc riche en nutriments.

Il est de la même famille que l’Aloe vera mais très différent. Ses feuilles sont plus petites et contiennent donc moins de gel, mais on peut utiliser sa peau. Il ne se prête pas à la culture mécanisée car il se récolte à la main, mais il est deux fois plus riche en principes actifs que l’Aloe vera.

La forme pur jus d’Aloe arborescens est un détoxifiant puissant et rapide, mais aussi un stimulant du système immunitaire et un bon régulateur des fonctions intestinales. Il est également utile comme complément pendant un traitement contre le cancer.

Composition biologique

La richesse de la composition biologique de l’Aloe arborescens dépasse celle de l’Aloe vera. Il contient, entre autres :

- des protéines qui fournissent de l’énergie au corps et régénèrent les tissus grâce, entre autres, à huit des neuf acides aminés essentiels et secondaires que notre organisme ne fabrique pas et qu’il doit trouver dans l’alimentation, lorsqu’elle est assez riche,

- des glucides (70 %), comme la pectine qui aide à lutter contre la cholestérolémie et à prévenir les maladies cardiovasculaires, ou l’acemannan, un puissant immunostimulant qui rend les cellules plus résistantes aux virus et aux bactéries,

- des acides, comme l’émodine dont des études ont noté qu’elle aurait un effet anticancéreux, l’acide aloétique qui a une action antibiotique, ou l’acide uronique qui est un excellent détoxifiant,

- des lipides (2 %) qui ont une action anti-inflammatoire,

- des minéraux (calcium, chlore, magnésium, phosphore, potassium, sodium, soufre) et des oligo-éléments (chrome, cobalt, cuivre, fer, manganèse, silicium, zinc),

L’Aloe arborescens contient également des bioflavonoïdes, des enzymes et des vitamines (A, B, C et E).

 

VALEURS NUTRIONNELLES MOYENNES POUR 100 GRAMMES

Valeur énergétique

12Kal 49Kj

Matière grasse

‹ LQ g

Acides gras saturés

‹ LQ g

Glucides

dont Sucres

- Fructose

- Glucose

- Galactose

- Lactose

- Maltose

- Saccharose

1.70 g

 

0.20 g

0.10 g

‹ LQ %

‹ LQ %

‹ LQ %

‹ LQ %

Fibres alimentaires

0.80 g

Protéines

0.83 g

Sel (Sodium x 2.5)

0.20 g

 

Note :

‹ LQ % signifie que la valeur est inférieure à la limite de qualification

Les valeurs nutritionnelles indiquées sont celles de référence recommandées par l’Union Européenne.

Propriétés

L’Aloe arborescens a une action stimulante, régénérante et détoxifiante sur de nombreux tissus et organes. Mais avant tout, il permet de réguler le système immunitaire, et il est actif contre le cancer en favorisant la régression tumorale et la stabilisation de la maladie.

Il est aussi : antioxydant (80 % plus que l’Aloe vera car on utilise aussi sa peau qui contient plus de polyphénols), anti-âge, antibactérien, antimycosique, antiviral, anti-inflammatoire, antidouleur, cicatrisant, stimulant du système épithélial, régulateur de la glycémie et donc du diabète, antirhumatismal, décongestionnant et stimulant de l’appareil respiratoire.

En résumé, il renforce les défenses immunitaires de l’organisme, c’est un stimulant du métabolisme cellulaire et un stimulant de l’absorption intestinale de l’eau, des nutriments, des vitamines et des minéraux ; il accélère la reconstitution des tissus abîmés ; il préserve un bon équilibre du sang.

Indications

- Cancer du poumon, du côlon, de l’estomac, du foie et de la plèvre : grâce à ses propriétés antiprolifératives, immuno-stimulatrices et antioxydantes, il peut accompagner les chimiothérapies pour augmenter leur efficacité, obtenir une régression de la maladie et augmenter l’espérance de vie.

- vieillissement : effet antioxydant.

- Lupus, Candida albicans : stimulant de l’appareil immunitaire.

- Intoxication alimentaire : dépuratif, détoxifiant.

- Infections bactériennes : antibiotique naturel.

- Affections des bronches et des poumons, maladies virales respiratoires.

- Troubles digestifs, mauvaise haleine, constipation.

- Diabète : régulateur de la glycémie et du cholestérol.

- Problèmes articulaires.

- Problèmes circulatoires

- Rhumatismes.

- Cicatrices, douleurs dues aux brûlures, effets cutanés de la radiothérapie (régénération des cellules brûlées).

- Problèmes de peau : herpès, acné, eczéma, psoriasis.

Composition

Le pur jus d’Aloe arborescens est fabriqué en Italie suivant les indications du Père franciscain Romano Zago, à partir de plants cultivés sous serre pour les protéger de la pollution et contrôler leur arrosage. Les pieds ont plus de vingt ans lorsqu’on les utilise et leurs feuilles sont pressées à froid, peau comprise, juste après avoir été coupées.

Le pur jus d’Aloe arborescens contient le jus de pressage des feuilles très riches en nutriments, de l’acide citrique (un acidifiant) et du sorbate de potassium (un conservateur qui empêche le jus de fermenter au bout de quelques jours).

La recette du Père Romano Zago

- 3 grandes feuilles d’Aloe arborescens fraîches, cueillies avant l’aube ou tard la nuit sur un plant vieux d’au moins cinq ans et cultivé dans des conditions biologiques, une semaine après la dernière pluie.

- 500 g de miel pur de qualité biologique.

- 40 à 50 ml d’alcool distillé.

Ôter les piquants des feuilles fraîches avec un couteau. Nettoyer les feuilles avec un chiffon sec, sans les tremper dans l’eau.

Couper les feuilles en tranches et les mettre dans un mixeur. Ajouter le miel et l’alcool.

Mixer jusqu’à ce que le mélange soit crémeux.

Mettre dans un pot ou une bouteille opaque et conserver si possible à l'abri de la chaleur.

En cure préventive : le régime végétarien est recommandé mais pas indispensable. Essayer au moins de diminuer les prises de protéines animales.

En cure de soin : suivre un régime contenant le moins de protéines animales possible et sans lait, ni produit dérivé du lait. Une fois le traitement commencé, il est important de prendre tout le contenu de la bouteille.

Attention : l’évacuation rapide des toxines peut provoquer durant deux à quatre jours des réactions cutanées, des selles odorantes, de la diarrhée, une urine plus sombre, des douleurs au ventre.

Sur la boutique

Voir le produit Aloe arborescens Amatoaloe