Prostaphyt : Equilibre hormonal et endocrinien

La prostate est une glande masculine qui a la taille d’une grosse noix et se situe en dessous de la vessie, à la sortie du canal de l’urètre qu’elle entoure. Dans le cadre de certaines maladies, la prostate se met à grossir et à se faire remarquer : elle peut alors provoquer des problèmes pour uriner, perturber l’érection ou réduire la fécondité. Elle peut même favoriser l’installation d’une maladie cancéreuse qui entraîne, dans la plupart des cas, une ablation.

Cette hypertrophie pathologique de la prostate est provoquée par deux enzymes : la 5-alpha réductase et l’aromatase.

- La 5-alpha réductase favorise la production de l’hormone DHT à partir de la testostérone. Or, l’excès de DHT stimule la prolifération des cellules prostatiques.

- L’aromatase est responsable de la synthèse d’œstrogènes (hormones femelles) à partir des androgènes (hormones mâles). En excès, elle aussi provoque l’hypertrophie de la prostate et la féminisation du malade.

Une prostate peut commencer à s’hypertrophier discrètement vers la trentaine et commencer à poser des problèmes vers la cinquantaine.

Le complément alimentaire Prostaphyt est efficace dès les premiers stades de la maladie prostatique.

Maladies de la prostate

La prolifération de la 5-alpha réductase et de l’aromatase dans la glande prostatique entraîne trois affections principales :

- l’adénome, qui est une hypertrophie bénigne de la prostate, dont les symptômes restent discrets (des troubles urinaires),

- la prostatite, qui est une infection bactérienne aiguë ou chronique de la prostate, entraînant une inflammation accompagnée de fièvre, de sensations de brûlure, de douleurs pelviennes et de troubles de l’érection,

- le cancer de la prostate qui, au stade avancé, provoque des douleurs dans le bas du dos et les hanches, des problèmes de miction et d’éjaculation, et dont l’issue dépend du stade de la tumeur au moment de sa découverte, ainsi que de l’état général du malade.

 Dans le monde moderne stressant et pollué, et où l’alimentation est carentielle, sans une prévention, 20 % des hommes de 40 ans sont concernés par les maladies de la prostate, 70 % à 60 ans et 90 % à 70 ans. Au-delà, pratiquement tous sont touchés.

Facteurs déclenchants

On sait que la qualité de l’alimentation joue un rôle dans le déclenchement des maladies de la prostate. En effet, les graisses de l’obésité favorisent la production d’hormones, donc l’action des enzymes 5-alpha réductase et de l’aromatase. Les jeunes hommes qui souffrent de surpoids sont donc prédisposés et doivent lutter tout de suite contre l’installation d’un adénome prostatique.

Une des causes de la prostatite est la carence en zinc, elle aussi liée à une mauvaise alimentation. Lorsque la concentration en zinc diminue dans le liquide prostatique, les microbes prolifèrent, ce qui peut provoquer une inflammation de la prostate.

Quant au cancer de la prostate, ses facteurs de risque connus sont des antécédents familiaux et une alimentation trop riche en viande rouge, mais on pense aussi qu’ils sont augmentés par l’excès de matières grasses et de produits laitiers, les suites de l’inflammation chronique de la prostate, l’obésité…
           

Indications de Prostaphyt

Prostaphyt est utile à la fois en prévention, pour inhiber les deux enzymes responsables de l’hypertrophie et l’inflammation de la prostate, mais aussi à titre curatif, avec pour résultat la diminution du volume de la prostate et le maintien d’un jet urinaire performant. Sa formule et efficace pour corriger les déséquilibres hormonaux et endocriniens qui sont à l’origine du problème, mais aussi les déséquilibres immunitaires.

Concrètement, Prostaphyt réduit le volume de la prostate ou l’empêche de grossir, il combat son inflammation, il soulage aussi la vessie, il comble vos carences en zinc et augmente votre réponse immunitaire.

Prostaphyt prend en compte tous les paramètres des maladies prostatiques qui sont souvent négligés par les traitements conventionnels.

Voir Prostaphyt dans la boutique.